Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 08:39

L’écriture des « Bavardes » avance à grands pas. Je viens de dépasser la page 90, soit le tiers du livre. L’histoire a vraiment pris corps. Un troisième meurtre vient d’être découvert par Tragos. Il va sLes bavardes-copie-1ans doute permettre d’identifier la première victime et il va venir confirmer une piste. Mais n’est-ce pas une fausse piste ? Je rédige en me souciant du style, certes, mais sans plus. Ce qui importe d’abord, c’est la cohérence de l’intrigue. J’ai modifié le scénario initial et il me faut modifier sensiblement le rôle de certains personnages secondaires. C’est à cela que je m’attache d’abord. Le style, je le peaufinerai quand je relirai le bouquin achevé. On ne peut se concentrer sur tout en même temps. En marge de mon travail d’écriture, il y a le nécessaire travail de documentation que je mène essentiellement sur internet. Je passe donc de WORD à INTERNET assez souvent, non seulement pour quelques vérifications orthographiques ou lexicales mais aussi pour creuser par exemple les modalités de travail des techniciens de l’identité judiciaire ou les modalités de l’autopsie. Il me faut aussi travailler le domaine de la pharmacologie qui va jouer un rôle important au travers d’un médicament que prend une de mes victimes et dont le médecin légiste a retrouvé des traces dans son tube digestif. Autre aspect important à examiner de près : la vraisemblance doit être totale mais il ne faut pas qu’il y ait de confusion avec la réalité. Ainsi, je localise un meurtre dans une rue de Sainte-Maxime qui existe réellement. Par contre, je dois veiller à ce que le numéro de la maison ne figure pas dans la réalité. Pour cela, il me faudra me rendre sur place. Attribuer un faux numéro. Ce sont autant de détails à soigner. Voilà quelques aspects de l’écriture romanesque qui font le charme de mon travail. A ce stade, le livre est achevé dans mon esprit, les personnages, leur place, leur rôle, sont clairement et définitivement arrêtés. Le dénouement est limpide dans ses grandes lignes. Restera à le mettre en musique. Je peux donc me consacrer sereinement au travail de rédaction. Je n’en étais pas là il y a encore quelques jours.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Mes romans
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche