Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 10:46

Un militant écologiste est retrouvé noyé dans un canal en Thaïlande. Ce n’est visiblement pas un accident : Lucas a été assassiné. Son frère Benjamin, resté en France et avec lequel il était brouillé, décide d’en avoir le cœur net. En arrière-plan il y a une firme internationale, BGC, en passe de devenir leader sur le marché mondial et qui traîne derrière elle une réputation sulfureuse puisqu’elle est soupçonnée de produire un pesticide éminemment toxique qui a provoqué de graves maladies et malformations, en Asie, parmi les paysans des territoires où ce produit a été épandu. Dès lors qu’il décide de prendre le relais de son frère pour aider les militants écologistes à dénoncer les pratiques du groupe BGC, Benjamin se trouve aux prises avec les sbires d’agences de sécurité, des tueurs à la solde de BGC, qui vont le pourchasser. Parviendra-t-il à mettre sur la place publique le scandale du Binarzole puisque c’est le nom de ce produit mortifère ?

Dans un style enlevé, Sylvain Forge nous entraîne une fois de plus dans une histoire haletante, menée tambour battant, toujours placée sous le signe de l’action et du suspense. Plus on avance dans ce thriller et plus il devient un véritable page turner.

Là encore, ce que j’ai apprécié, c’est que c’est le récit lui-même qui dénonce le milieu de l’industrie agro-chimique et non des commentaires plaqués. Ce qui rend le récit alerte. C’est un point à souligner car c’est de mon point de vue une marque de talent.

La dimension documentaire est également remarquable et, même si certains éléments sortent de l'imagination de l'auteur, celui-ci réussite à leur donner l'aspect de la vraisemblance. Là encore, signe de talent.

Une forte actualité est également présente dans ce roman et dans la dénonciation qu'il porte.

J’avais beaucoup apprécié « Sous la ville ». J’ai une nouvelle fois été littéralement happé par ce nouveau thriller qui confirme ce que j’avais déjà écrit à propos de Sylvain Forge : un auteur à découvrir de toute urgence.

«Pire que la mal, de Sylvain Forge, éditions du Toucan noir, mars 2017, 316 pages, 18 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars
commenter cet article

commentaires

Angelilie 09/03/2017 13:51

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche