Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 13:19

L'inspiration : les lieux....

par Jean-Michel LECOCQ, mardi 31 janvier 2012, 13:13 · 

Il y a des lieux qui contiennent une puissance évocatrice plus forte que d'autres. Dans mes romans, je décris généralement des lieux dans lesquels je me suis rendu et qui m'ont marqué. Ce fut le cas d'Orta, près du lac du même nom, en Lombardie, dans la région du lac Majeur. Je suis arrivé dans cette ville, suspendue à flanc de colline, un soir de la fin octobre 2008. Il faisait nuit et la pluie tombait sans discontinuer. J'ai descendu les petites rues en pente qui conduisaient vers la lac. L'église était ouverte aux quatre vents et son portail béant donnait sur une place dont les pavés mouillés luisaient sous la lumière blafarde de quelques réverbères. De ce qui ressemblait davantage à l'antre du Diable qu'à une église, émanait quelque chose d'inquiétant que renvoyaient aussi les façades des palais vides, tout autour de la place. Seule la vitrine d'une petite pharmacie encore ouverte à cette heure tardive maintenait un semblant de vie dans ce paysage lugubre. Je me suis dit que c'était là qu'André Lafontaine, le policier canadien, trouverait l'une des clefs du secret des Toscans, mon premier roman. J'ai essayé de restituer dans un chapitre l'atmosphère oppressante de cet endroit si singulier qui avait frappé mon imagination. Ce sera également le cas de l'île de Mull où se déroulera un chapitre de mon cinquième roman, en cours de finition. Sur cette île du nord de l' Ecosse, battue par la pluie et par les vents, surmontée par sa forteresse dont le seul nom " Blackness " est évocateur, se dénouera une partie de l'intrigue qui aura commencé, cinq ans plus tôt, par une série de meurtres commis dans les Cévennes. C'est aussi une sensation puissante au plan esthétique qui m'a conduit à faire du théâtre d'Ermoupoli, sur l'île grecque de Syros, le cadre d'un épisode du Christ jaune. J'y intègre, de façon fidèle, une scène que j'ai vécue au cours de l'été 2009, dans ce théâtre qui est la réplique presque parfaite de la Scala de Milan. En découvrant ce lieu magique où un violoniste et une pianiste répétaient un concerto de Tchaïkovsky, j'ai su que c'était le lieu idéal pour la rencontre à l'occasion de laquelle François Lemel confie au tranporteur véreux la toile dérobée la veille au musée de la ville. En fait, les lieux sont des acteurs à part entière de la narration dont la puissance d'évocation est aussi importante pour le récit que la caractérisation des personnages.

Paysage de l'île de Mull, dans les Hébrides.

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans les lieux
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 16:55

Un coin de voile : Catherine de Médicis, personnage de roman...

par Jean-Michel LECOCQ, samedi 4 février 2012, 09:53 · 

Elle fut un personnage important dans Le secret des Toscans, mon roman paru en 2009. Elle sera l'un des personnages centraux de mon prochain polar historique intitulé "24". Hormis le fait que nous sommes tous deux du signe du Bélier, je ne vois pas a priori ce qui peux me rapprocher de Catherine de Médicis. Cette reine de France traîne derrière elle la réputation sulfureuse des Médicis et, surtout, elle porte, dans l'imagerie populaire, la responsabilité sanguinaire du massacre de la Saint-Barthélemy. Et pourtant ! Ce fut sans doute, sinon la plus grande, du moins l'une des plus grandes reines de France. Cette femme, orpheline de père et de mère à l'âge de deux ans, qui connut, dès son enfance, la disgrâce des Médicis chassés de Florence par la République et la maltraitance, faillit être vendue comme prostituée. Elle fut ensuite, à l'âge de 14 ans, mariée de force au fils de François Ier, le futur Henri II, et connut, pendant de longues années, l'humiliation que lui firent subir le roi et sa favorite Diane de Poitiers. Et, cependant, elle sut tenir debout, la tête haute, contre vents et marées, et montra, dans la gestion des affaires du pays, un talent politique exceptionnel jusqu'à l'avénement de son fils préféré, Henri III. Elle fut débordée le 24 août 1572 par les Catholiques ultras, elle dont l'objectif était de réconcilier Catholiques et Réformés. Son rôle dans le maintien de la souveraineté et dans le développement de la France à la fin du XVIe siècle fut considérable. Je lui ai donné un rôle prépondérant dans la fiction que je publierai vraisemblablement en mars prochain et j'ai voulu y montrer au grand jour des facettes inconnues de cette femme dont l'humour taquinait parfois la gaudriole.

Portrait de Catherine de Médicis.

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Mes personnages
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 14:54

Coups de coeur : Cette nuit-là, de Linwood Barclay....

par Jean-Michel LECOCQ, vendredi 13 janvier 2012, 08:35 · 

" Vous vous réveillez un matin, la maison est vide,votre famille a disparu...". Ainsi commence le texte de la quatrième de couverture de Cette nuit-là, l'étonnant polar de Linwood Barclay, paru en 2011, dans la collection J'ai Lu. A quatorze ans, Grace se retrouve seule, sans comprendre ce qu'il est advenu des siens. Vingt-cinq ans plus tard, elle participe à une émission de télé-réalité pour retrouver la trace de sa famille disparue. Un appel téléphonique étrange fait renaître en elle l'espoir. Terry, son mari, troublé par le comportement de sa femme qui n'a pas abandonné l'idée de retrouver les siens et sceptique devant ce qu'il pense être une supercherie, entreprend une enquête. Passionnant, haletant, palpitant, il n'y a pas de mot assez fort pour qualifier ce thriller qui tient le lecteur en haleine jusqu'au dernier chapitre, où est révélée l'étonnante vérité. A découvrir absolument !

Cette-nuit-là, de Linwood Barclay.

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 14:47

Coups de coeur : Thérapie, de Sebastian Fizek....

par Jean-Michel LECOCQ, mardi 17 janvier 2012, 13:55 · 

Sebastian Fizek serait, à ce que l'on dit, la nouvelle étoile du polar allemand. En ce qui me concerne, je me refuse à décerner ce genre de label même si j'ai beaucoup aimé son récent roman, Thérapie, qui se situe résolument dans l'univers de la psychiatrie. Le personnage principal, Viktor Larenz, est psychiatre. Il a emmené sa fille, Josy, âgée de douze ans, consulter un confrère et voilà que, profitant d'un moment d'inattention de son père, la petite disparaît de la salle d'attente. Quatre ans après, elle n'a toujours pas réapparu. Son père se lance à sa recherche, suite à la visite d'une inconnue, écrivain de son état, qui prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie et dont le dernier roman aurait pour héroïne une fillette présentant les mêmes symptômes que Josy. Sa quête le conduit sur une île où la famille possède une maison. La jeune femme écrivain le poursuit et le harcèle,prétendant vouloir l'aider à trouver la vérité. Sur cette île inhospitalière, coupée du monde par une tempête, il se trouve aux prises avec une succession de phénomènes étranges auxquels paraît mêlée la jeune femme et qui semblent concerner sa fille disparue. Ce huis-clos infernal finira par le confronter à une terrible réalité qui constitue le dénouement de l'intrigue. Si ce polar ne brille pas par l'écriture, il plonge par contre le lecteur dans un univers oppressant où le suspense est savamment entretenu et qui justifie son classement dans la catégorie des thrillers. A découvrir si l'on veut éprouver quelques frissons....

Thérapie, de Sebastian FIZEK, 2010, Le Livre de Poche.

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 20:50

Sedan,1587. Jean de Minville a été envoyé par Catherine de Médicis dans cette principauté pour enquêter sur des meurtres.

Paris, 2007. La jeune lieutenant, Emma Rivière, enquête sur l'agression subie par un étudiant en Histoire. A priori, il n'existe aucun lien entre ces deux enquêtes que plus de quatre siècles séparent. Et pourtant......

 

Le secret des Toscans, 2009, Editions L'Harmattan, 305 pages.

 

108_0025.JPG

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Mes romans
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 12:50

Couverture-du-Christ-jaune--3-.jpgComme chacun l'aura compris, le Christ jaune fait référence à l'une des oeuvres majeures de Gauguin, peinte à Pont-Aven, en 1889. D'entrée de jeu, ce thriller fait une place centrale à la peinture. François Lemel est le propriétaire d'une galerie d'art tropézienne qui connaît des difficultés financières. L'appât du gain le pousse à répondre favorablement à la demande d'un riche et mystérieux collectionneur qui lui demande de retrouver, moyennant rétribution, les toiles qui constituaient le cabinet d'amateur de son père et qui ont été dérobées par les Nazis. Ces toiles n'ont aucune valeur réelle et leurs auteurs sont de parfaits inconnus. Néanmoins, chacune d'elles lui vaut une juteuse récompense. Parallèlement à ses recherches qui le conduisent à travers la France et l'Europe, une série de meurtres ritualisés frappe des conservateurs de grands musées et des critiques d'art. François Lemel finit par constater d'étranges similitudes entre les toiles qu'il retrouve et le mode opératoire des meurtres. Le mystérieux tueur semble l'accompagner à distance dans sa quête. Pour quelles raisons ? C'est ce que va découvrir progressivement le galeriste, au cours d'une longue descente aux enfers qui lèvera le voile sur un passé qu'il ignorait.

 

L'Harmattan, 2010, 253 pages

 

Couverture : Le musée de l'Annonciade, à Saint-Tropez.

Repost 0
Published by ma - dans Mes romans
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 10:12

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Repost 0
Published by OverBlog
commenter cet article

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche