Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 14:13

Voilà un peu plus d'un an, Frédéric LEFOL me proposait d'illustrer mon roman en cours d'écriture. Il s'agissait de 24, mon récent thriller historique, Flatté par cette proposition, je lui ai confié mon manuscrit après avoir négocié avec lui quelques contraintes liées au respect du suspense. Quelques mois plus tard, après une série d'essais qu'il avait jugés insatisfaisants, il me présentait un projet qui m'a séduit et qui est devenu l'illustration de la première de couverture du roman. L'image représentait une tête de viole de gambe en usage au XVIe siècle, instrument qui se trouvait au coeur de l'intrigue puisque les victimes étaient des musiciens et que la musique était le thème central de l'histoire. Frédéric LEFOL avait eu l'idée géniale de faire couler du visage de la sculpture des larmes de sang, faisant ainsi écho à la dimension sanglante du thriller. Je conserve dans mon bureau l'original de cette illustration que tous ceux qui ont eu le livre entre les mains s'accordent à trouver remarquable. Une anecdote en témoigne. L'ami de ma fille à qui j'avais offert un exemplaire de 24 m'a appelé quelques jours plus tard pour me dire : Ton livre, il est génial ! Je lui ai alors exprimé ma surprise : Tu as déjà eu le temps de le lire ? lui ai-je demandé, ce à quoi il m'a répondu : Non, mais je veux parler de la couverture.

Plus généralement, Frédéric LEFOL est un peintre d'un immense talent qui, j'en suis convaincu, est promis à une belle carrière dans le monde de l'art. Son succès dans le cadre de l'exposition internationale de Saint-Tropez et la réussite de son atelier-galerie de La Garde-Freinet sont là pour témoigner de l'intérêt que les amateurs éclairés portent à ses oeuvres. Nous possèdons deux toiles de lui qui illuminent notre maison. Il mélange à la perfection les techniques, les supports et les matériaux pour aboutir à des compositions qui mettent en valeur ses qualités de dessinateur et de coloriste.

Cette collaboration entre un écrivain et un illustrateur m'a séduit d'entrée de jeu et recueille l'adhésion de tous ceux qui ont lu le livre. Nous comptons bien réitérer cette coopération et, sans doute, dans un avenir très proche. La qualité de l'illustration de la page de couverture est un élément déterminant pour l'identification et la diffusion d'un roman. Autant que le texte de la quatrième de couverture, l'illustration est un élément qui invite à entrer dans l'histoire. Réussie, comme c'est le cas pour 24, elle constitue pour le roman un atout supplémentaire. J'attends avec impatience la prochaine étape de notre collaboration. En attendant, nous cheminons chacun de notre côté avec l'espoir de cueillir un jour prochain les fruits de notre travail. Et, pourquoi pas, de notre travail commun.

 

Ci-contre, l'originale de l'illustration de 24, par Frédéric LEFOL.

Ci-dessous, deux toiles du maître.P1090278--2-.jpgAtelier-de-F-LEFOL.jpgLes-Garcinieres.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans En coulisse
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche