Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 13:38

dans-l-oeil-noir.png« Dans l’œil noir du corbeau » est finalement un lumineux roman noir. Par cet oxymore, je veux souligner à la fois le caractère dramatique de cette histoire mais aussi l’intense clarté qui s’en dégage. L’un tient au fait qu’il n’y a pas de happy end, l’autre tient à la superbe aventure que vivent deux êtres que rien ne destinait à se rencontrer et surtout à se rapprocher à ce point l’un de l’autre.

Pour faire court, Bill, ancien policier de San Francisco se prépare à vivre le cauchemar des fêtes de fin d’année, enfermé dans sa solitude et dans sa médiocre existence à l’intérieur de laquelle il n’entretient qu’une seule passion : la cuisine. Anne, animatrice d’une émission culinaire sur une chaîne internationale, décide de se rendre en Californie sur les traces de Daniel, celui qui fut, trente ans auparavant, son seul amour, sa passion d’adolescence. Anne est l’idole de Bill. Et voilà que, au hasard de leurs cheminements respectifs, Bill et Anne vont être amenés à se rencontrer. Rencontre improbable et pourtant … Je n’en dirai pas davantage. La narration fait alterner le parcours de Bill et celui d’Anne jusqu’au moment de la rencontre. De loin en loin, s’intercalent des retours en arrière qui  racontent l’aventure de jeunesse d’Anne et de Daniel. Qu’est devenu Daniel ? Anne parviendra-t-elle à le retrouver ?

Dans un style parfaitement maîtrisé, Sophie Loubière déroule l’intrigue avec brio, selon une architecture rigoureuse qui ménage le suspense, donne au lecteur l’envie permanente d’avancer dans une histoire prenante dont il a envie de connaître la suite. Le roman fait une place centrale à la gastronomie qui en est le thème majeur ; il fait également une large place à une forme de tendresse qui va peu à peu évoluer en quelque chose de plus fort qui participera à la tension dramatique du dénouement. Tout fait saliver dans cet opus : la cuisine si bien évoquée et l’histoire si bien racontée.

Sophie Loubière nous a mijoté là un roman savoureux, à déguster sans modération. Après « L’enfant aux cailloux », c’est le second ouvrage de Sophie Loubière que je découvre. Chapeau à cette auteure promise à devenir une des plumes majeures de la littérature noire. A ne pas manquer.

Dans l’œil noir du corbeau, de Sophie Loubière, Pocket, novembre 2014, 420 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche