Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 14:19

 

100 0468juste-une-ombre.jpg

Il me revient en mémoire une confidence de Karine GIEBEL le jour où je m’étais rendu à la séance de dédicaces qu’elle donnait, en mai dernier, à la librairie Lo Païs, à Draguignan. Entre nous soit dit, si je n’avais pas eu ce jour-là l’idée d’acheter deux exemplaires de son dernier polar « Juste une ombre », l’un pour moi, l’autre pour l’offrir à des amis, je crois qu’elle n’aurait fait aucune signature, ce qui est de nature à consoler les auteurs moins connus pour qui les séances de dédicaces sont parfois des heures d’attente angoissantes et bien ingrates. C’est dire aussi combien il devient difficile aujourd’hui de toucher le public. Bref, nous devisions d’un tas de choses touchant à la littérature policière et nous en étions venus à évoquer la modicité de la production française face au déferlement de polars et thrillers étrangers. Lorsque j’évoquai mon engouement pour Fred Vargas, Karine Giebel m’avoua que, si elle appréciait Vargas, elle avait du mal avec certains aspects de son univers. Je reconnais que l’écriture de Vargas présente des caractéristiques particulières qui peuvent dérouter une partie des amateurs du genre. Je dois admettre qu’il m’est arrivé de m’égarer dans cette écriture quelque peu digressive et foisonnante, d’y perdre l’équilibre avant de retrouver le fil du récit, de m’y agripper à nouveau, grâce à je ne sais quelle prise miraculeuse sur un fait, un personnage ou tout simplement une idée longuement et habilement filée par l’auteur. Il est vrai que leur style et la construction de leurs polars les éloignent l’une de l’autre. Mais elles présentent néanmoins un indéniable point commun : le talent. A présent que toutes deux ont remporté le fameux prix Cognac - celui qui avait, en son temps, révélé Fred Vargas au grand public - les voilà propulsées ensemble sur le devant de la scène. Laquelle des deux deviendra la grande dame du polar français ? Si, pour l’instant, Fred Vargas tient la corde, Karine Giebel a les arguments nécessaires pour rivaliser avec elle. L’avenir nous dira si ces deux étoiles brilleront du même éclat. C’est le plus grand mal que je leur souhaite et que je souhaite également aux amateurs de polars.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche