Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 19:47

Coup de coeur : Les yeux fermés, de Gianrico Carofiglio...

par Jean-Michel LECOCQ, dimanche 7 octobre 2012, 19:46 · 

Avec « Les yeux fermés », de Gianrico Carofiglio, les éditions Rivages nous offrent une savoureuse tranche d’Italie méridionale sur fond d’intrigue juridique. Car, bien que classé dans la collection « Thrillers », ce roman n’en est pas vraiment un. Tout juste s’apparente-t-il à un polar. C’est plutôt l’histoire d’un procès particulier qui oppose une jeune femme à son ancien amant, un riche membre de la haute société de Bari, disposant de solides appuis dans cette Italie du Sud où il ne fait pas bon chahuter les puissants, surtout quand ceux-ci n’hésitent pas à faire pression et à intimider ceux qui leur tiennent tête. Malgré cela, l’avocat Guido Guerrieri accepte sans hésiter d’assurer la défense de Martina, la présumée victime, contre son ex-amant, le professeur Scianatico, fils d’un des plus importants et plus respectés magistrats de la ville. Scianatico est accusé de violences physiques et morales sur la personne de son ancienne amie Martina. En acceptant ce dossier, Guerrieri sait qu’il s’embarque dans une aventure délicate et risquée pour sa carrière. Il va affronter le redoutable Dellisanti, avocat de la défense, qui sait user de moyens plus que discutables pour mettre à mal la partie adverse et surtout il va être confronté à un juge mal disposé à son encontre. Nous suivons, étape par étape, le parcours de ce procès hors normes, sur les pas d’un Guerrieri profondément humain, en ce sens qu’il assume avec authenticité ses nombreuses faiblesses. La partie est loin d’être gagnée et cette bataille juridique sera également l’occasion pour Guerrieri de jeter un regard lucide sur lui-même et d’opérer un retour salutaire sur sa vie, à un moment où il prend pleinement conscience de l’âge qui avance. Pour conduire ce procès à son terme, il sera aidé par Claudia, une religieuse d’un genre un peu particulier, adepte des arts martiaux. Le suspense, car il y en a un, tient en deux questions : Guerrieri parviendra-t-il à gagner ce procès qui semble perdu d’avance ? Qui est cet enfant qui visiblement a été victime d’incestes répétés et dont la confession s’intercale de loin en loin dans le récit principal ? Les développements juridiques ne nuisent en rien à l’intérêt d’une intrigue bien construite et portée par une écriture légère et agréable à lire. Le lecteur découvre avec plaisir la ville de Bari et les dessous de la société italienne méridionale. Une lecture plaisante que je recommande sans réserves.

Les yeux fermés, de Gianrico Carofiglio, Ed. Rivages, mars 2008, 215 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche