Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 09:21

Quelqu’un à qui je disais le plus grand bien de « Robe de mariée » m’avait conseillé de lire « Alex ». C’est chose faite et je dois reconnaître que j’ai été époustouflé par les qualités de ce polar qui est sans doute un des mieux construits et un des mieux écrits parmi ceux que j’ai lus récemment. Alex, une jolie jeune femme, est enlevée par un homme en pleine rue et retenue prisonnière dans des conditions épouvantables. Son ravisseur veut, de son propre aveu, « voir crever cette sale pute ». Alex ignore l’identité de son bourreau autant que ses motivations. Elle voit se profiler devant elle une mort atroce. Lorsque le commandant Camille Verhoeven qui enquête sur cette disparition retrouve le lieu de sa détention, Alex a disparu. Commence alors une terrible course contre la montre entre une tueuse impitoyable et l’équipe atypique du commandant Verhoeven. Il y a une double intrigue dans ce roman bigrement bien ficelé. D’abord, celle de la traque d’Alex, la tueuse impitoyable, qui occupe les trois premiers quarts du livre. En quelque sorte, l’histoire au premier degré. Ensuite, au moment où l’on pourrait considérer l’histoire comme terminée, avec un dénouement parfaitement acceptable mais qui scellerait l’échec de Verhoeven, démarre un second face-à-face, celui qui laisse apparaître la véritable histoire, celle qui se dissimulait en arrière-plan. Le dénouement qui est, somme toute, parfaitement moral illustre à merveille et justifie la dernière phrase du texte de quatrième de couverture : « Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible.. » L’écriture est originale, faite, selon les moments, d’une alternance ou d’une succession de phrases verbales longues et de phrases nominales courtes, d’images scandées, d’accélérations, de ralentissements, de heurts. En somme un style qui ponctue à la perfection le rythme endiablé et saccadé de cette histoire aussi décalée et déjantée que les personnages qui l’animent. J’ai eu la confirmation d’un immense talent. Un polar à découvrir de toute urgence.

Alex, de Pierre Lemaître, Le livre de poche, mai 2012, 397 pages, 7 euros 10.

alex.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche