Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 16:56

J’avais déjà chroniqué Fabrice Paulus car j’avais beaucoup aimé « L’énigme du Père-Lachaise ». Avec « La ferme isolée », je retrouve le commissaire Paulus, surnommé « Le sanglier » en raison de ses origines ardennaises et qui a de faux airs de Maigret. Comme son illustre modèle, Paulus prends son temps, baguenaude avec curiosité et bonhomie au gré d’une enquête qu’il dirige avec placidité au grand dam de son adjoint l’inspecteur Bouchon. On plonge au cœur de la campagne ardennaise, dans de petits villages où tout le monde se connaît et où des granges ont brûlé causant la mort d’un enfant. On retrouve dans ce polar truffé de références artistiques et philosophiques quelque chose de l’atmosphère de Simenon. L’écriture est simple et efficace. Le suspense est là et le dénouement est inattendu. Même si Fabrice Paulus est comme moi Ardennais, il ne faut voir aucune collusion dans cette chronique qui procède de la sincérité la plus absolue et du coup de cœur. Je me suis senti bien dans cette lecture et suis allé à son terme avec un égal plaisir. C’est une belle réussite qui prouve qu’un auteur peu connu publiant dans une petite maison d’édition régionale peut produire un polar de grande qualité.

La ferme isolée, de Fabrice Paulus, Editions Noires terres, 2014, 184 pages, 16 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma fabrique de polars
commenter cet article

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche